Motivation et poker

Publié le par M4

Je suis entrain de lire un livre très intéressant intitulé "L'intelligence émotionnelle" dont l'auteur est Daniel Goleman, docteur en psychologie. Il y a matière à faire une tonne de parallèle avec le poker et donner lieu à plusieurs articles potentiellement très intéressants quand j'en trouverai la motivation. Bref, je n'y manquerai pas et ait déjà coucher sur papier (ou document texte plutôt, ©geek) quelques idées.

Pour autant, aujourd'hui, j'ai lu quelque chose qui me semblait pouvoir faire une parenthèse plutôt sympa donc je vais tout simplement reprendre le passage du livre en question:


Des études effectuées sur des athlètes olympiques, de grands musiciens et des joueurs d'échecs de haut niveau montrent que leur point commun est leur aptitude à se motiver eux mêmes pour s'astreindre à un entrainement rigoureux. Avec l'augmentation régulière du niveau des compétitions, l'entrainement doit commencer de plus en plus tôt. Aux jeux olympiques de 1992, les membres de l'équipe chinoise de plongeon avaient, à douze ans, consacré autant de temps à la pratique de leur sport que ceux de l'équipe américaine qui avaient tous plus de vingt ans; les plongeurs chinois avaient commencé à s'entrainer à quatre ans. De même, les meilleurs violonistes du XXe siècle ont commencé à jouer de leur instrument vers l'âge de cinq ans, les champions internationaux d'échecs à sept ans en moyenne, alors que les joueurs de classe nationale n'ont commencé que vers dix ans. La précocité procure un avantage qui se conserve la vie durant.
Ce qui semble distinguer les membres du peloton de tête de ceux qui possèdent des disposition en gros équivalentes, c'est leur capacité à persévérer pendant des années et ce depuis leur plus jeune âge dans une pratique systématique et difficile. Et cette ténacité repose avant tout sur certains traits psychologiques: l'enthousiasme et la persévérance face aux déconvenues.
En matière de réussite, les personnes fortement motivées, quelles que puissent être leurs autres qualités innées, bénéficient d'une longueur d'avance. [...] Et dans la mesure ou nous sommes motivés par l'enthousiasme et le plaisir que nous procure ce que nous faisons, les émotions nous mènent à la réussite.

L'intelligence émotionnelle, Daniel Goleman

Que retenir de tout cela ?
- Initiez vos enfants au poker dés le plus jeune âge si vous souhaitez qu'ils financent votre retraite.
- Il faut cultiver sa passion et son intérêt pour tout domaine dans lequel on veux progresser ou réussir.

Je me suis rendu compte que j'avais, dans mon cas, perdu cette passion initiale, cette envie d'aller lancer "HERanger", "PokerStove" ou autre logiciel pour lancer quelques calculs. Perdu l'envie de participer à des forums, de parler poker avec mes connaissances, de regarder des vidéos, de revoir mes sessions et même perdu plaisir à jouer. Mais j'ai découvert le PLO et repris goût à tout cela... avec une motivation retrouvée.
Mon but n'est pas de vous inciter à faire cette transition (si ça vous intéresse, je peux m'essayer à un article sur les avantages et les inconvénients que j'y vois) mais bien de pointer du doigt un élément primordial de la progression (au poker comme ailleurs): le plaisir... la motivation étant sa conséquence.

J'ai eut l'occasion de parler récemment de poker avec un joueur que j'ai rencontré et me suis rendu compte qu'il était réellement passionné, avide de jouer, de progresser etc. On pouvait ressentir de le degré de plaisir et d'interêt qu'il avait pour ce jeu, rien qu'à l'écouter. Lire ce passage du livre dans la foulée m'a aidé à prendre conscience de ce qui me manquait il y a encore 8-10 mois quand j'avais le sentiment de ne plus progresser au NLHE. J'avais simplement perdu plaisir à jouer et progresser. Or, les joueurs de poker ont beau, bien souvent, être fainéants dans bien des domaines, ils sont aussi très souvent obsessifs ou du moins passionnés et capable de passer beaucoup de temps, sans même s'en rendre compte, dans un domaine qui les intéresse. Et pour vous, poker rime-t-il encore avec plaisir ?

Publié dans Psychologie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

salvia 10/11/2010 06:16


Article vraiment sympa qui m'a renforcé dans l'idée qu'un joueur motivé et qui prend plaisir a faire ce qu'il fait a un avantage incontestable sur toutes autres joueurs,
thanks 4 this.


AlKriS 07/11/2010 11:47


Très intéressant. Mais clairement pas très nouveau. C'est vrai que les émotions ne sont pas mises en avant dans notre culture, sauf pour faire l'ambiance dans les reality shows et autres emissions
de distraction aux heures de grande écoute. Mais redécouvrir aujourd'hui qu'une émotion "imprime" l'apprentissage dans notre petite caboche et qu'elle nous aspire vers l'action.... je ne sais pas
si c'est un progrés ou la fin de l'obscurantisme (?). Quoi que pour un psy c'est un progrès sans doute (joke inside).